Azalée étonnée d’être

Azalée étonnée d’être,
Étonnée d’être à la fenêtre
versée sur un jardin évadé, évasif.
Quelles allées vous ont conduites là,
Quels aléas vous ont confiées à moi
Azaleas ?

Roses tendres se posent derrière le vitre
Roses tendent leur tendres roses vers le jardin.
Azaleas tiennent conciliabule
prennent la mesure du lieu, de l’instant

Ainsi donc était notre destination,
Voilà donc à quoi devait ressembler la maison :
Bambou remue
Mésange vole
Vent parle de l’un à l’autre
Nous sommes au bon vouloir de tout cela

Et moi, évadée, évasive, un peu de l’un, un peu des autre,
pour un temps une parmi les vôtres.

2 juin 2020

Vos commentaires

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom