Secrètement

Secrètement
Secret te ment.

La nuit décrète
Le couvre feu.
Exit les bisous.
On te courbe
On te tourbe en deux.
On t’enlève par la porte de service.
Tu te quittes porte des sévices.

On dit Chut, Chute sans bruit.
On te détruit en douce.
Peau retournée comme un gant.
De fond en comble, Détourné,
L’enfant.

Secrètement secret te ment.
Enlèvement. Effacement.

C’était où ? C’était comment ?
Comment c’était
Le comme avant ?

Tu vas incognito. Égaré.
L’être volé.
Lettre volée Pliée à l’envers Froissée Maquillée pour disparaître.
Nos yeux crevés.
Le monde sans dessus dessous.
Autorité des adultes : sceau du mensonge.

Tu dessines un pique nique,
L’été, la famille en maillot,
Le père la bouche éclaboussée d’une large flaque rouge.
La lumière est panique, écrase, effare tout
Pas l’ombre d’un doute dans le tableau

Effacement. Effarement
Un non lieu

Imprescriptible.

1er février 2020

Vos commentaires

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom